Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 19:58

 

350-motobec-jpg

 

La 350 Motobecane presque au niveau des japonaise de l’époque !

 

Quelques autres sur Caradisiac

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 06:31

 

ecvhw.jpg

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 19:42

williams.jpg

 

 

Entre deux averses les mécaniciens Williams s’entrainent aux changement de roues !

 


Partager cet article

Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 19:22

Asma-General-G-Wagen.jpg

 

Ou pas !

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 05:59

 

_porsche_imsa.jpg

 

En début de saison, IMSA Performance Matmut pouvait nourrir de grandes ambitions en Le Mans Series avec une Porsche 911 GT3-RSR alignée en GTE-Pro pour Pilet/Henzler et une en GTE-Am (modèle 2010) confiée à Narac/Armindo. Malheureusement, le départ des 6 Heures du Castellet a mis à mal tout espoir de bon résultat pour cette manche inaugurale, les deux autos étant prises dans l'inexplicable crash du départ, comme le rappelle amèrement Raymond Narac : « Il n'y a que dans les films que tu vois cela. Pour nous la facture a été importante, que ce soit aussi bien sur le plan financier que sportif. Il a fallu mettre l'auto de Patrick et Wolf sur le marbre. Dans notre malheur, Patrick a eu de la chance car il tape à 200 km/h. La n°67 a eu un peu plus de chance si l'on peut dire, car nous sommes repartis après une heure d'immobilisation pour terminer finalement 5ème. Le championnat a donc été pour nous amputé d'une course, même s'il y aura un décompte du plus mauvais résultat en fin de saison. Nous sommes impliqués dans les deux catégories GT et la saison débutait plutôt mal. »

 

Depuis, la paire Narac/Armindo s'est rattrapée avec une victoire à Spa puis Imola : « Bien entendu nous sommes là pour jouer le titre. Nicolas fait du très bon travail et le choix de le prendre dans l'équipe était le bon. Cependant, les affaires ne tournent pas comme nous le souhaitions en GTE-Pro avec une Porsche en retrait par rapport aux BMW et Ferrari. L'auto est une seconde pleine moins vite que les M3 et F458 Italia. J'espère que nous sauverons la saison pour Porsche avec le titre en GTE-Am. C'est clairement l'objectif ! Sans l'accroc du Castellet, nous aurions un bon pécule d'avance. »

 

Au Mans, c'est une 5ème place (GTE-Pro) qui attendait le trio Narac/Pilet/Armindo, malgré une grosse sortie aux essais du mercredi pour le Rouennais : « Pour nous, la semaine débutait mal. J'assume pleinement la sortie. Avec le modèle 2011, la fourchette de réglages est encore plus étroite et on a du mal à trouver les bons réglages rapidement. Avant la sortie, l'auto était compliquée à piloter sur une piste sale. Lors de mon 4ème tour, j'ai voulu forcer un peu plus et je suis rentré un peu trop vite dans les Virages Porsche. La voiture a commencé à se dérober de l'arrière avant de partir en glisse des quatre roues à 180 km/h. J'ai réussi à la contenir mais elle a trop dérivé par la suite dans la partie sale de la piste. Lorsque je suis descendu, j'ai su de suite qu'elle pourrait repartir pour la course, malgré beaucoup de travail pour la remettre en état. Il a fallu rapatrier la voiture dans nos ateliers à Rouen et l'équipe s'est penchée dessus toute la nuit avec un passage sur le marbre. Le lendemain à 16 heures elle était opérationnelle. Je dois tirer un grand coup de chapeau à tout le monde pour tout le travail. Nous avons terminé 5ème, ce qui est notre place, soit juste derrière les Usines. Nous n'avons pas rencontré le moindre problème. »

 

Comme tous les pilotes GT, Raymond a dû composer avec les prototypes bien plus rapides : « On sentait bien les prototypes de pointe très rapides et il fallait faire très attention. Au fil des ans, la différence de vitesse est devenue énorme et les pilotes de protos se font la guerre sur la piste avec des trajectoires au cordeau. Depuis six ans, le niveau monte de plus en plus dans les différentes catégories, et ce même en GT2. »

 

Avec deux manches à disputer (Silverstone et Estoril), IMSA Performance-Matmut va devoir faire des choix pour 2012, avec soit un programme européen soit un programme mondial. Raymond Narac nous éclaire sur le sujet : « Tout est alléchant mais il y a pour le moment trop d'inconnues dans l'équation. Concernant le Championnat du Monde d'Endurance FIA, il faut voir le coût car la logistique va être un frein. Bien sûr que nous sommes intéressés mais pas à n'importe quel prix. C'est une possibilité, mais rien n'est figé à ce jour. Il faut aussi voir ce que va faire Porsche car pour le moment la 911 GT3-RSR est moins vite sur le papier. Tout dépendra de la volonté de notre sponsor titre. Il y a tellement d'argent en jeu qu'il faut des retombées. Il faut mettre les bonnes cartouches dans le bon fusil. De grandes décisions vont être prises rapidement... »

 

Propos recueillis par Laurent Mercier pour endurance info

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 19:55

 

dumas-romain.jpg

 

Invité de marque du Festival Porsche 2011, le tout récent vainqueur des 24 Heures du Nürburgring et pilote « maison », Romain Dumas. Avant de devenir l’une des références de l’Endurance, Romain a participé la Porsche Carrera Cup en Allemagne. Il témoigne de son attachement à la marque.

« Le Festival est un superbe événement. J’ai pris un énorme plaisir à conduire les voitures du Musée Porsche, c’est assez exceptionnel, annonce d'entrée le pilote d'Alès. Je me suis installé au volant de la voiture du Dakar mais aussi de la 944, peut-être la plus dure que je n’ai jamais conduit ! Très honnêtement, je me suis régalé… »

L'occasion pour lui de se remémorer ses débuts sous le signe de la firme de Stuttgart. « Le début de mon aventure avec Porsche remonte à 2003, lorsque je me suis engagé sur la Carrera Cup en Allemagne, où le niveau était comparable à celui de la Supercup d’aujourd’hui. J’avais gagné trois courses sur les neuf du calendrier et avait terminé troisième du championnat. J’avais énormément appris sur ces voitures : ça a été une expérience déterminante ».

« La discipline a beaucoup évolué, a-t-il constaté. Quand je regarde les 991 GT3 Cup d’aujourd’hui, nous sommes sur un niveau comparable, en terme de performances, à celui des Porsche engagées au Mans en 2005/2006. C’est fou ! Pour gagner des courses en « Cup », il faut un bon pilote mais aussi une bonne équipe car chaque détail compte et peut faire la différence ».

A l'image de René Metge, Romain a pris un plaisir fou dans ce rendez-vous des porschistes. « Je suis très heureux d’avoir passé ce week-end au Mans, en totale immersion dans le monde Porsche où j’ai pu échanger avec d’autres générations. J’ai écouté avec attention les histoires de mes aînés, toutes racontées avec passion… Porsche, c’est une affaire de Passion ! », a-t-il conclu.

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 19:49

 

delaunay-herve.jpg

   Photo sur : photoclassicracing.com

 

Hervé Delaunay, La star normande était aussi au LM Story

 

herve-delaunay.jpg

  Photo sur : photoclassicracing.com

 

L’artiste de la restauration de voiture course, leader d’un peloton de furieux, à l’entrée des « esses bleu ».

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 05:56

 

zarco.jpg

 

Tout d’abord déclarer vainqueur par les transpondeurs, les organisateur décident de visualisé la photo finish et après de longue minute d’attente ils décident une égalité parfaite avec Hector Faubel, ce dernier ayant effectué le tour le plus rapide en course, il sera déclaré vainqueur !

 

No comment !

 

Classement:GP 125 GP d'Allemagne


01 - Hector Faubel - Banque Aspar Team - Aprilia RSA tours en 39'57 125-27 0,979

02 - Johann Zarco - Avant AirAsia Ajo - Derbi RSA de 125 à 0000 +

03 - Viñales Maverick - Blusens par Paris Hilton Racing - Aprilia RSA 125 - + 0272

04 - Nico Terol - Banque Aspar Team - Aprilia RSA 125 - 1723 +

05 - Luis Salom - RW Racing GP - Aprilia RSA de 125 à 2784 +

06 - Sergio Gadea - Blusens par Paris Hilton Racing - Aprilia RSA de 125 à 6786 +

07 - Jonas Folger - Red Bull Ajo Motorsport - Aprilia RSA de 125 à 13 116 +

08 - Sandro Cortese - Intact Racing Team Germany - Aprilia RSA de 125 à 13 414 +

09 - Danny Kent - Red Bull Ajo Motorsport - Aprilia RSW 125 à 13 710 +

10 - Niklas Ajo - les événements de mouvement TT Racing - Aprilia RSW 125 à 29 090 +

11 - Alberto Moncayo - Andalousie Civic Bank - Aprilia RSA de 125 à 29 341 +

12 - Toni Finsterbusch - Freudenberg Racing Team - KTM RC 125 à 33 483 +

13 - Jakub Kornfeil - Ongetta soie Centre - Aprilia RSA de 125 à 34 357 +

14 - Danny Webb - Racing Mahindra - Mahindra GP 125 à 34 405 +

15 - Jasper Iwema - Ongetta Abbink Metaal - Aprilia RSA de 125 à 36 878 +

16 - Marcel Schrotter - Courses Mahindra - Mahindra GP 125 à 43 087 +

17 - Simone Giorgi Grotzkyj - Phonic Racing - Aprilia RSA de 125 à 43 123 +

18 - Louis Rossi - Matteoni Racing - Aprilia RSW 125 à 52 487 +

19 - Louis Morciano - FMI Équipe Italie - Aprilia RSW 125 - + 1'01 0.936

20 - Pion Giuliano - Phonic Racing - Aprilia RSW 125 - 0,494 + 1'04

21 - Sturla Fagerhaug - Ten10 Racing WTR - Aprilia RSW 125 - 0,804 + 1'05

22 - Francesco Mauriello - Ten10 Racing WTR - Aprilia RSW 125 - 0,900 + 1'05

23 - Joan Perello - Matteoni Racing - Aprilia RSW 125 - 0,205 + 1'24

24 - Zulfahmi Khairuddin - AirAsia CTI Ajo - RSW 125 Derbi - 1'27 0.327 +

25 - Alessandro Tonucci - FMI Équipe Italie - Aprilia RSW 125 - 0,505 + 1'27

26 - Alexis Masbou - Caretta Technologie - KTM RC 125 à 1 tour

27 - Félix Forstenhausler - Schwaben Racing Team - Honda RS125R Seel - 1 tour



Partager cet article

Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 09:09

-mecano.jpg

 

Ouvert à tout les mécaniciens (et mécaniciennes) inscrit par les équipes participant à Petit Le Mans 2011, avec un prix de 5000 dollars dans chacune des catégories (LMP 1, LMP 2, LMPC, LMGT et GTC)

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 08:20

MOTO-GP-SACHSENRING-GUINROLI-DUCATI-PRAMAC.jpg

 

Sylvain Guintoli remplacera Loris Capirossi sur la « méchante «  Ducati Pramac ce Week end en Allemagne.

Partager cet article

Repost0