Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 09:59

Andrea-Barlesi.jpg

 

Espoir Endurance-Info 2010, Andrea Barlesi ne disputera cette saison que sa troisième année de compétition automobile. Après un galop d'essais en formule de promotion Renault, Andrea est passé avec succès à l'Endurance l'an passé, avec à la clé le titre Formula Le Mans, sur une FLM 09 du team DAMS, qu'il partageait avec Alessandro Cicognani.Changement de cap en 2011 avec l'Intercontinental Le Mans Cup sur une OAK Pescarolo du OAK Racing, en compagnie de Patrice Lafargue et Frédéric da Rocha. Le jeune pilote qui possède la double nationalité belge et italienne a pu se familiariser avec sa nouvelle monture lors des récents essais pneumatiques Dunlop sur le tracé de Vallelunga. A peine âgé de 19 ans, Andrea fait preuve d'une maturité et d'une analyse de la course automobile assez exceptionnelle, et il y a fort à parier que l'on entende parler de lui dans les années à venir. A un mois des 12 Heures de Sebring, nous avons l'avons questionné sur trois axes principaux : l'équipe, sa voiture, sa saison.

 

Laurent Mercier : Andrea, comment s'est passé ta prise de contact avec l'équipe ?

Andrea Barlesi : « Tout le monde a été très accueillant et l'entente dans le team est parfaite. OAK Racing est une équipe qui se donne les moyens de ses ambitions, avec une minutie incroyable. C'est courageux de leur part de prendre un jeune pilote comme moi qui n'a que deux années de compétition. Lors des essais de Vallelunga, j'ai découvert l'auto et effectué un gros travail avec les ingénieurs au niveau de la télémétrie. J'ai partagé le baquet avec Fred (Da Rocha) et Jacques (Nicolet). Frédéric m'a bien accueilli et le feeling est passé dès le début entre nous. Nous sommes tous les deux dans la même optique, c'est à dire de toujours apprendre et progresser. La confiance entre nous est bien présente. Comme lui, je suis un gros travailleur (rires). »


« Jacques m'a expliqué le fonctionnement de l'auto, qu'il connaît par cœur. C'est quelqu'un de très ouvert. On peut dire sans se tromper que c'est un grand passionné qui se donne les moyens de réussir. »

 

Spa_FLM_DAMS.jpg

Une Image prémonitoire ! Andrea precede un e Pescarolo de Oak racing !Ca a du leur donner des idées chez OAK !

 

 

suite de l'interiew.

 

Ta première impression sur l'auto ? Rien à voir avec une FLM ?

« La voiture était en configuration 2010. C'est une auto impressionnante, avec un moteur nettement supérieur à celui de la Formula Le Mans. Pourtant ce n'est pas ce qui m'a choqué le plus. J'ai été plus bluffé par le châssis Pescarolo et toute l'aéro de la voiture. Le châssis est sain et les freins sont mordants. Cela te met un sacré coup lorsque tu freines. Tu peux freiner très tard et très fort. Quant à l'aéro, elle permet de passer très vite en courbe. La puissance du moteur est bonne, la OAK Pescarolo étant équipée de plus de capteurs électroniques que la FLM, comme par exemple un système de départ rapide. Cela rend la vie plus facile, mais aussi plus compliquée. Mon ingénieur m'a demandé d'effectuer différentes manipulations tout en roulant. J'avais pu voir en 2010 comment se comportaient les P2. La OAK Pescarolo met en confiance assez rapidement. Il m'a fallu peu de tours pour me sentir à l'aise. C'était pour moi une première approche. »

 

Il est prévu que tu reprennes le volant de l'auto avant Sebring ?

« Oui, une dernière séance d'essais est prévue avant de partir pour les Etats-Unis. Ce sera la première fois où les trois pilotes seront là, car Patrice (Lafargue) n'était pas présent en Italie. C'est important pour la cohésion de groupe que nous puissions rouler ensemble avant les essais de Sebring. J'apporte beaucoup d'importance au travail d'équipe. Je tiens aussi à remercier Guillaume (Moreau) qui n'a pas été avare de conseils durant les deux jours d'essais. Il m'a éclairé sur divers points, en me servant de coach. Je remercie aussi Sébastien (Philippe) pour tous ses conseils aussi bien à l'atelier que sur les essais. Nous allons travailler tous ensemble pour gagner un maximum de courses. Je suis ravi d'avoir fait le choix OAK Racing. »

 

_andrea_barlesi_helmet.jpg

 

 

Si trois ans en arrière, on t'avait dit qu'en 2011, tu disputerais les 12 Heures de Sebring, Petit Le Mans et cerise sur le gâteau les 24 Heures du Mans, tu aurais répondu quoi ?

 

« Je le savais déjà, sauf qu'à cette époque ce n'était que dans mes rêves les plus fous (rires). Pour être sérieux, je vais tout faire pour réussir ma saison du mieux possible et continuer de gravir les échelons. Pour le moment, j'ai regardé pas mal de caméras embarquées des 12 Heures de Sebring prises dans le baquet de la Porsche RS Spyder. Je me suis fait un plan du circuit avec des notes approximatives. En arrivant sur place, j'irai faire un tour du tracé en affinant les notes. Je sais que le circuit floridien demande beaucoup au cou, aux abdos et aux dorsaux. Je m'entraîne physiquement du mieux possible pour être fin prêt. De plus, une P2 est plus physique qu'une FLM. »

 

Propos recueillis par Laurent Mercier pour endurance info

Partager cet article

Repost 0

commentaires