Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 12:44

 

pousse

 

OAK Racing - OAK-Pescarolo n°35 et 49

Directeur : François Sicard

Team Manager : Sébastien Philippe

Directeur Technique : Christophe Chapelain

OAK Pescarolo Judd - Moteur V8 Judd HK 3,6 litres (dérivé d'un bloc V8 BMW) - Pneus Dunlop

 

OAK Pescarolo-Judd n°35 : Andrea Barlesi-Frédéric Da Rocha-Patrice Lafargue

 

Journée Test - 3'59"161 - 29ème temps - 10ème en LMP2

Spa : 32ème - 6ème en LMP2

 

OAK Pescarolo-Judd n°49

Shinji Nakano-Nicolas De Crem-Jan Charouz

 

Journée Test : absente

Spa : absente

 

La saison 2010 a été belle pour le OAK Racing, avec deux titres LMP2, un en Le Mans Series et l'autre,en ILMC, assortis tous deux de la victoire dans le Michelin Green X Challenge, ce qui vaut à l'équipe d'avoiir obtenu quatre sélections d'office pour les 24 Heures du Mans, qui sera cette année la plus représentée, à égalité avec AF Corse si on prend en compte pour celle-ci la Lola-Judd du Pecom Racing.

 

Ces quatre invitations ont donc permis au team de revenir en LMP1 tout en poursuivant son engagement en LMP2, catégorie qui a fort bien souri à OAK Racing, avec le titre Asian Le Mans Series en 2009, une troisième place en LMP2 au Mans en 2008 et 2009 et la deuxième place des 24 Heures en 2010. Le team sera donc en quête d'un quatrième podium consécutif dans la Sarthe.

 

Changement de règlementation oblige, OAK Racing a une nouvelle motorisation pour ses deux Pescarolo. OAK Racing a conservé le même motoriste, Judd, celui-ci étant parti d'un bloc V8 BMW 4 litres pour arriver au V8 atmo 3,6 litres LMP2. La voiture a débuté en course à Sebring, une seule LMP2 étant engagée par OAK Racing en ILMC, avec une troisième place dans la catégorie pour lle trio Barlesi/Da Rocha/Lafargue.La Journée Test a été difficile pour la n°35 -la n°49 était absente, n'étant pas contrainte par la règlementation de participer- avec des problèmes de suspension qui obérèrent en majeure artie la séance du matin, tandis que Frédéric Da Rocha se faisait percuter l'après-midi, mais Patrice Lafargue et Andrea Barlesi, les deux bizuths du Mans, avaient pu accomplir leurs dix tours règlementaires. A Spa, le trio a terminé sixième en LMP2 après une course régulière, ce qui permet à OAK Racing d'être deuxièmes du classement ILMC.

 

La Pescarolo-Judd n°49 fera ses débuts 2011 en juin au Mans. OAK Racing bénéficiera pour cette LMP2 de la collaboration technique de DAMS.

 

Sur la n°35, Andrea Barlesi, le plus européen des pilotes -il a la double nationalité belge et italienne et est né à Paris- est également le plus jeune de l'équipage, puisqu'il n'a que 19 ans, mais il peut déjà se targuer d'un titre Le Mans Series obtenu avec la FLM 09 DAMS en 2010 et du podium LMP2 des 12 Heures de Sebring 2011. Frédéric Da Rocha est l'exemple type du gentleman driver. Il a beaucoup couru en VdeV, en CER, on l'a vu à Le Mans Classic. Il a terminé deuxième en LMP2 des deux courses Asian Le Mans Series avec la Courage AER IRS et l'année dernière il était membre du Pegasus Racing avec qui il a disputé ses premières 24 Heures du Mans sur la Norma Judd M200P, course écourtée à la suite de son accrochage avec la Spyker. Il s'est rattrapé en fin d'année avec la victoire dans les 1000 Km de Zhuhai avec le AK Racing. Patrice Lafargue -le patron du groupe IDEC-, un passionné de voile, est venu tard à la compétition, en CER et en VdeV tout d'abord, mais il a un beau coup de volant. Il a lui aussi remporté les 1000 Km de Zhuhai 2010 sur la Pescarolo Judd du OAK Racing et est donc monté sur le podium à Sebring en 2011.

 

Shinji Nakano est une des dernières recrues de l'équipe de Jacques Nicolet. Le japonais a une carrière riche de deux saisons en Formule 1 -avec également une participation aux 500 Miles d'Indianapolis-, avant de passer en endurance, avec Courage Compétition, avec Epsilon-Euzkadi, et d'obtenir son meilleur résultat dans la discipline, la victoire dans les 1000 Km d'Okayama sur la Pescarolo-Judd avec Christophe Tinseau, avec à la clef le titre Asian Le Mans Series. Le belge Nicolas De Crem a participé à la Journée Test au volant d'une Formula Le Mans du Genoa Racing. Il a bouclé une quinzaine de tours du circuit, ce qui lui permet ainsi d'être qualifié pour les 24 Heures 2011. De Crem est passé du Championnat belge de Tourisme à la Le Mans Series en 2010 avec le Boutsen Energy Racing avant de passer en LMP2 cette année avec la même équipe. Les résultats sont brillants, avec une troisième place dans la catégorie et une deuxième à Spa. Jan Charouz est le dernier invité à bord, mais il est familier de l'équipe avec qui il a pris la deuxième place en LMP2 l'année dernière. Bien que n'ayant que 24 ans, le pilote tchèque va disputer ses cinquièmes 24 Heures du Mans consécutives depuis 2007, année où il a débuté sur une Lola-Judd, avant de courir les trois années suivantes avec la Lola Aston Martin (4ème au Mans en 2009, champion Le Mans Series 2009, plusieurs podiums en Le Mans Series en 2008 et 2009). En 2010, à côté de sa course au Mans avec OAK Racing, il a fait du A1 GP et une saison de World Series by Renault 3,5 litres dans la structure du Charouz-Gravity Racing et il court encore cette année en World Series 3,5l.

 

François Sicard à E-I :

Le début de saison : "Les débuts à Sebring ont été bons. Nous étions déjà contents de terminer la course, alors que n'avions pas fait de roulage avant, et de ne pas avoir connu de problèmes. Nous sommes évidemment très satisfaits de ce podium américain. La sixième place de Spa nous met en bonne place au championnat ILMC, puisque nous sommes deuxièmes. Je pense qu'en LMP2, nous avons un bon potentiel."

 

Les espoirs pour Le Mans : "Nous restons sur des podiums consécutifs au Mans en 2009 et en 2010. Je crois qu'avec nos deux voitures nous avons de bonnes chances. Les voitures sont très bonnes, nous voulons continuer sur notre lancée et nous allons jouer la victoire, avec un très bel équipage sur la OAK Pescarolo n°49."

 

Les concurrents : "En premier lieu, je citerais les voiture à moteur Nissan, particulièrement les Oreca 03 de Signatech Nissan et du Team Oreca. Si les nouveaux ajustements accordés au moteur Honda leur donnent un regain de performance, je crois que les HPD RML et Strakka seront également dangereuses, mais de toute façon, le plateau est très beau."

 

Claude Foubert pour endurance-info

Partager cet article

Repost 0

commentaires