Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 20:48

 

OAK15.jpg

 

La première place des voitures essence est l’objectif de la n° 15

 

OAK49.jpg

 

 

Quand à la n° 49, elle visera la victoire en LMP2, grâce à l’expérience de son équipage, mais la n°35 n’est pas Hors du coup pour autant

 

L’interview de François Sicard par Antoine Dufeu pour caradisiac:

 

Caradisiac : Quelle est la position du OAK Racing suite à la mise à jour du règlement technique de l’ACO quelques semaines avant les 24 Heures ?


François Sicard : Il existe une vraie volonté de la part de l’ACO de rapprocher les performances des protos essence et diesel, seulement les efforts semblent insuffisants et les mesures prises interviennent vraiment tardivement pour une équipe privée comme la nôtre. Le moindre changement peut impliquer un risque supplémentaire. Nous aurions préféré que les efforts soient demandés aux constructeurs, par une réduction de la pression turbo par exemple.


Caradisiac : A propos, seriez-vous favorables, comme Oreca par exemple, à l’obligation faite aux constructeurs de proposer leur motorisation aux équipes privées ?


François Sicard : Cela pourrait constituer une solution. Mais elle ne dépend pas de nous.


Caradisiac : Comment vous situez-vous par rapport aux constructeurs ?


François Sicard : Nous n’avons jamais demandé de pouvoir rivaliser directement avec les grands constructeurs mais seulement d’avoir notre chance si jamais leurs voitures devaient rencontrer des difficultés. En l’état actuel, cette possibilité n’existe même pas.


Caradisiac : Comment se porte Matthieu Lahaye suite à son accident à Spa ?


François Sicard : Je suis allé le voir chez lui, à Rennes, jeudi dernier. Il a un excellent moral mais, après deux vertèbres cassées, une opération au genou et au pouce, il est contraint au repos. Nous espérons cependant qu’il sera parmi nous pour les 24 Heures du Mans et peut-être même intégré à l’équipe sportive. Si cela devait être le cas, il assurerait un rôle de coaching.


Caradisiac : Tiago Monteiro l’a remplacé et semble bien s’être intégré à l’équipe…


François Sicard : Tiago c’est un vrai bonheur ! Il est super professionnel, très rapide et doué de qualités humaines extraordinaires. Il fait déjà partie de l’équipe.


Caradisiac : Quels seront les objectifs respectifs des quatre autos ?


François Sicard : En LMP1, la n°15 sera pilotée par un équipage rapide et fiable. Nous espérons pouvoir lutter pour le titre honorifique de meilleur essence mais nos concurrents seront redoutables avec au premier rang nos amis du Pescarolo Team, mais aussi l’équipe Rebellion. Cette année, les performances sont très serrées entre les meilleures équipes essence. Quant à nous, nous sommes encore dans une phase d’apprentissage dans cette catégorie.


Caradisiac : Et la n°24, emmenée par des gentlemen drivers ?


François Sicard : L’équipage est expérimenté. Qu’ils entrent dans le Top 10 constituerait un beau résultat.


Caradisiac : Quid du LMP2 ?


François Sicard : Après trois podiums consécutifs au Mans dans cette catégorie, et une deuxième place en point d’orgue l’an passé, nous ne pouvons qu’espérer faire mieux. Nous jouerons la gagne même si, là aussi, l’opposition, avec les châssis Oreca et Lola, les moteurs Nissan et Honda, sera relevée. C’est sans doute la n°49 qui sera la mieux placée pour aller jouer la catégorie, l’équipage de la n°35 étant moins expérimenté.


Caradisiac : La semaine passée, vous avez réalisé deux jours d’essai à Magny Cours. Comment se sont-ils passés ?


François Sicard : Très bien. A l’exception de Jan Charouz retenu en WSR à Monaco, tous les pilotes étaient là. C’était l’occasion de faire rouler Tiago Monteiro, Shinji Nakano et Nicolas De Crem. Nicolas s’est d’ailleurs révélé très rapide.


Caradisiac : Quel est votre programme avant de vous installer sur le circuit ?


François Sicard : Ce mercredi soir nous procéderons au déverminage des deux LMP1 sur le circuit de Magny Cours avec les dernières évolutions montées.


Caradisiac : Vous êtes donc prêt à relever le défi du Mans avec vos quatre voitures…


François Sicard : Les dés sont jetés. Notre préparation a été passablement perturbée par les accidents survenus lors de la journée test ainsi que lors des essais de Spa mais nous avons tout fait pour nous préparer au mieux. Quatre voitures, c’est un gros challenge

Partager cet article

Repost 0

commentaires